Boycotter le dernier Asterix au cinema

0 Flares 0 Flares ×

Parce qu’il y a encore des réalisateurs, techniciens, acteurs, monteurs et autres qui considèrent que le cinéma est un art – et parce qu’il y a largement moyen d’avoir accès à ce film sans perdre son argent –, s’il vous plait, n’allons pas voir le dernier Asterix. Leur budget ? 60 000 000 €. Oui, Soixante Millions d’Euros. On se demande s’il a été plus dépensé dans le casting, le décor, les voyages, les costumes et défraiements que dans le scénario… Mais la question qui se pose est: Est-ce de l’Art ? et Où l’Art devient-il divertissement ? Ce qui, personnellement, m’invite à me demander: pourquoi irais-je dépenser mon argent pour une daube cinématographique qui me procurera le plaisir de voir des acteurs français en mal de bons rôles servir une mauvaise comédie au budget indécent, dont l’inspiration originale n’est même pas respectée pour en faire une caricature grotesque et humiliante pour le cinéma français ? Oui, la question est longue, mais la réponse est dedans.

Bonne gens, il existe des cinémas qui diffusent des bons films (non sponsorisés par Mac Donald, comme l’est ce fameux dernier Astérix) (signe de décadence du cinéma français ?) qui font réfléchir, agir, rire, et parfois il y a même des gens connus dedans. Je suis d’accord, il faut les chercher, c’est vrai qu’on nous bassine avec des films dont on n’a vraiment rien à faire mais qui nous promettent un moment hilarant de divertissement avec des réalisateurs tellement bons et des acteurs tellement doués (“Les Seigneurs”, « Stars 80 », …) que l’on a l’impression que si on n’y va pas, on aura raté LE-film-de-l’année-qu’il-ne-fallait-pas-louper type “The Artist”.

Plus je regarde les devantures de cinémas, les bandes-annonces, et moins j’ai envie d’y aller. Les bons sentiments, le rire automatique et les têtes d’affiches commencent à me fatiguer.
Je pourrais argumenter sur les films américains qui touchent leur cible à tous les coups, les films russo-intellos-polonais-tziganes qui traitent de la prostitution avec des violons qui crissent en bandes sonores, ou encore les films dits “français” (entendre comédie mélo-dramatique tendance psychico-romantique devant laquelle on s’ennuie ferme), mais je suis simplement en quête d’un cinéma qui tend plus vers l’Art que vers le gaspillage. C’est à ce demander si finalement, le Cinéma avec un grand C ne se serait pas développé il y a quelques années, et si au lieu de regarder vers les futures bandes-annonces on ne devrait pas tourner la tête vers les classiques.

Tiens, en ce moment à la cinémathèque il y a une exposition dédiée au film “Les Enfants du Paradis” (1945), avec une rétrospective sur Marcel Carné…

 

 

0 Flares Facebook 0 Google+ 0 Twitter 0 Email -- 0 Flares ×
Ce contenu a été publié dans Articles (tous), Blabla et réflexions, Culture, avec comme mot(s)-clé(s) , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à Boycotter le dernier Asterix au cinema

  1. Ping : Testé pour vous : Le Hobbit et la Star Ac | Ottavia

Laisser un commentaire